Lors de la session extraordinaire du 3 juillet au 2 août prochain, le Parlement devrait adopter : – une loi de financement de la sécurité sociale rectificative qui supprimera le dispositif de la TVA sociale. Cette augmentation de la TVA devait être compensée par une baisse des cotisations d’allocations familiales des entreprises, impliquant un nouveau mode de calcul de l’allègement Fillon en octobre 2012. – une loi de finances rectificative qui pourrait comprendre de multiples dispositions sur les niches fiscales, une modulation de l’impôt devant favoriser les PME … . Devrait également y figurer la remise en cause, sauf pour les entreprises de moins de 20 salariés, de la réduction de cotisations sociales applicable aux heures supplémentaires, ainsi que le plafonnement à 1,4 SMIC des allègements de charges sociales.